Naissance de la loge « La Triple fraternité »

 

La Loge «La Triple Fraternité » est née en 1990 d’un essaimage de la loge « Etienne Dolet » du Grand Orient de France à Orléans, essaimage très fraternel car cette loge comportait plus de cent membres. La création de la nouvelle loge fut confiée à nos frères René Caugant et Alain Romegous .

Le premier problème fut naturellement de donner un nom à cette loge. Un frère, pied-noir libéral souhaitait que l’on honore notre frère Max Marchand assassiné par l’OAS. Un autre proposait Jean Zay, autre frère éminent, orléanais et assassiné par la milice du régime de Vichy. L’esprit de conciliation se manifesta, Etienne Dolet, lui aussi mis à mort par le fanatisme de son époque, orléanais et honoré par notre loge mère, fut ajouté à notre liste et la loge fut nommée « La Triple Fraternité », discrète référence au manuscrit Graham, hommage aux trois martyrs, et rappel de la lutte maçonnique contre toute forme de fanatisme.

Le second point à régler fut celui de l’acceptation de la visite de nos sœurs, problème qui agitait l’Orient d’Orléans depuis 1986 et avait causé une scission. L’acceptation fut admise et préludait au fait qu’ultérieurement notre loge serait la première à l’Orient à initier des femmes.

Enfin il fut convenu que nous travaillerions au rite français, rite pratiqué avec sobriété et ouvert aux planches sociétales.

Les feux de la loge furent allumés en décembre 1994 sous la présidence du Grand Maître Jean- Robert Ragache. Nous étions quatorze membres, nous avions donc beaucoup de travail devant nous …. et aussi beaucoup de bonheur.

 

Un frère fondateur de l’atelier